Bienvenue sur le site de Solidarité Bidonvilles Madagascar

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
LES BULLETINS
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

AGENDA

A noter dans vos agendas

Prochain repas annuel :

samedi 17 novembre 2018
salle des fêtes

12 rue des nations à Rillieux-Ville Nouvelle

 

 
Accueil arrow LES BULLETINS arrow Compte-rendu de l'assemblée générale du 24 mars 2018
Compte-rendu de l'assemblée générale du 24 mars 2018

>>> Cliquez ici pour télécharger le compte-rendu entier de l'assemblée générale (format PDF)

Rapport moral :

  • Les adhérents :
Nous sommes à ce jour 137 adhérents et sympathisants répartis sur toute la France (y compris Mayotte et Wallis et Futuna). Cette année nous avons enregistré 5 retraits de parrains pour raisons financières ou convenances personnelles. De nouveaux parrains ont pris en charge les filleules concernées par ces arrêts. Il reste cependant deux dossiers "familles" sans parrains : leur parrainage est actuellement assuré par l'association.
  • Les mamans : 
Nous comptons à ce jour 84 filleules parrainées.
Les filleules sont suivies sur place par nos 2 assistantes sociales malgaches, Antoinette et Jenny, et notre comptable malgache, Fanja.
  • Le parrainage solidarité maladie :
Nous avons 5 parrains cotisant pour ce volet. Nous avons eu plusieurs cas d’hospitalisations.
Nous avons eu plusieurs cas d’hospitalisations, plusieurs examens approfondis (radios, scanner, analyses), plusieurs mamans et enfants traités pour cysticercose.
Les soins sont toujours assurés par des dispensaires, des médecins et bien sûr par des hôpitaux.
  • Les micro-crédits :
Les micro-crédits sont accordés sans intérêt, et uniquement à nos filleules. Ils sont plafonnés à 100 euros maximum remboursables sur un an : 2 mois sans mensualité puis remboursement de la somme due sur 10 mois.
Les projets sont acceptés dans la mesure où les mamans ne se retrouveront pas en situation de surendettement. Pour cette raison, nos AS évaluent toujours la demande de la maman et nous accordons les micro-crédits seulement après étude et acceptation de la demande par les AS.
Les mamans peuvent, grâce à l’activité envisagée, acquérir un peu plus d’autonomie et de dignité ou améliorer leur lieu de vie.
 
< Précédent   Suivant >