Bienvenue sur le site de Solidarité Bidonvilles Madagascar

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
LES BULLETINS
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

AGENDA

A noter dans vos agendas

Rendez-vous pour notre repas annuel de fin d'année:

le 2 décembre 2017 à partir de 19h
à la salle des Semailles

12 avenue des Nations
à Rillieux-la-Pape
(ville nouvelle)
>>> BULLETIN D'INSCRIPTION

 

Lire la suite...
 
Accueil arrow LES BULLETINS arrow Bulletin 39 - janvier 2017
Bulletin 39 - janvier 2017

Chers amis,

Une année vient de s’achever, une autre a déjà commencé et bien sûr, nous souhaitons qu'elle soit très bonne pour chacun de vous mais aussi pour toutes les mamans et leurs enfants que nous parrainons.
La vie est toujours difficile à Antananarivo. En ce moment, une grande sécheresse risque d’entraîner une insuffisance d'eau potable.
Cela assèche les sources d'irrigation des rizières et entraîne une baisse de récolte ou un retard pour la replantation du riz.
Le prix du riz flambe.
Par ailleurs l'annonce, à Tana, d'une possible coupure de la fourniture d'eau a fait bondir le prix des bidons. Ainsi pour les familles, ce rationnement possible ajouté aux délestages électriques rend difficile la vie quotidienne.
La vanille a vu son prix passer de 65 à 400 euros le kilo,  certains vendeurs augmentent le poids du paquet avec des bouts de métal mis au centre.
Les locations augmentent aussi très vite.

Les jeunes :

Écoliers, collégiens et lycéens viennent de commencer leur deuxième trimestre.
Des bulletins de notes du 1er trimestre commencent à nous parvenir. Ils sont toujours difficilement récupérables dans les établissements, d'où ces retards.  Ils vont vous être transmis au fur et à mesure de leur réception par courrier ou par internet.

Quant aux étudiants nouveaux bacheliers, certains d'entre eux présentent le concours d'entrée à l'Université Publique d'Ankatso. Leur parrainage sera mis en place lorsque nous recevrons les justificatifs de leur admission et de leur inscription. D'autres viennent de terminer leur cursus universitaire mais n'ont pas encore leurs résultats.

Nous n’avons pas de nouveaux apprentis actuellement.
 

Les mamans:

Quelques filleules doivent déménager car leurs propriétaires veulent récupérer leurs maisons. C'est bien sûr source de difficultés pour maman et enfants.
D'autres changent de petit « boulot ».  Les besoins  de « lessiveuses » se raréfient, pour faire des économies les femmes préfèrent laver leur linge plutôt que le donner.
Elles sont toujours très demandeuses de micro-crédits qui leur permettent le plus souvent d'améliorer leur habitat ou de tenter l'élevage de volailles. 16 micro-crédits sont en cours  actuellement, ils sont  fidèlement remboursés ; une maman a demandé un micro-crédit pour reconstruire sa maison qui a été détruite pour les travaux de la route créée pour le sommet de la Francophonie.

>>> Cliquez ici pour télécharger le bulletin entier 

 
< Précédent   Suivant >